Critique du film Les Minions, actuellement en salle

critique minions

Le film « Les Minions » est dans les salles luxembourgeoises depuis le 8 juillet 2015, et les premières opinions plutôt mitigées se répandent déjà sur la toile.

   

Le film décrit l’évolution des minions à travers les âges et les époques historiques, toujours à la recherche de devenir les serviteurs d’un grand méchant. Bien malgré eux, rien ni personne ne leur résiste ! Tyrannosaure, l’Egypte ancienne, même le Yeti, tous disparaissent dans des scénarios… Après avoir envoyé Napoléon dans l’au-delà d’un boulet de canon, les minions s’exilent dans une caverne en Antarctique où, sans patron pour les guider, ils sombrent dans la dépression.

Kevin décide un jour de partir à la recherche d’un nouveau maître pour redonner la joie de vivre à ses compatriotes, accompagné de Stuart et de Bob. Les trois compères arrivent enfin à New-York en l’an 1968, où ils troquent leur manteau d’hiver contre des salopettes en jeans qu’ils ne quitteront plus. Là, ils réussissent à devenir les serviteurs de Scarlet Overkill, la méchante la plus en vogue du moment, qui convoite la couronne de la reine d’Angleterre. Arrivés à Londres dans sa demeure, Scarlet donne ainsi la mission à Kevin, Stuart et Bob de voler cette couronne, mais tout ne se passera pas comme prévu.

LES+MINIONS

Mon avis sur le film Les Minions

Hilarant pour les uns, maigre scénario pour les autres, il fallait bien que je me fasse ma propre opinion sur THE film que j’ai tant attendu. Désopilant certes, le tout premier quart d’heure, qui n’est en fait rien d’autre que le défilement de la bande-annonce que nous avons tous adoré. Débute ensuite la dégringolade vers la déception, tant le scénario est léger.

Le film est rempli de références, notamment à la célèbre photographie des Beatles traversant Abbey Road au passage piéton, ou encore à la légende de l’Epée du rocher. Cependant le trop de langage banana, un mélange d’espagnol, franglais et italien, use le spectateur, et Scarlet Overkill la méchante n’a pas vraiment de prestance et reste assez superficielle. On a du mal à créer un lien avec les personnages autour des minions, ce qui nous oblige à rester fixé sur Kevin, qui est en fait le personnage principal du récit. Néanmoins, le dénouement bien sympathique du film nous rend à nouveau le sourire !

Malheureusement, le film est en-dessous de mes attentes et n’égale certainement pas « Moi, moche et méchant ». On pourrait presque en vouloir à Universal d’en avoir trop dévoilé dans les bande-annonce qui ont suivi la première et d’avoir volé au spectateur la surprise de tous les highlights du film. J’ai surtout presque envie de dire, un an d’attente pour ça…

minions3

Si vous êtes fan des petits tic tac jaunes que sont les minions, regardez le petites figurines qui existent à leurs éfigie.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Isa dit :

    Bonjour,
    J’ai regardé Les Minions plusieurs fois, car mon neveu en est accro. Je trouve que l’histoire est intéressante. On comprend mieux comment ils ont rencontré Gru. En tout cas, ce film m’a beaucoup plu.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress Popup